Le Blog Cuisine

Les plats à goûter absolument au cours d’un voyage culinaire au Japon

Les plats à goûter absolument au cours d’un voyage culinaire au Japon

Les plats à goûter absolument au cours d’un voyage culinaire au Japon

Pour la plupart des voyageurs gourmands, le Japon est une destination à privilégier pour se faire plaisir, culinairement parlant. Comme plats typiques à ne surtout pas manquer, il y a par exemple le râmen ou encore l’okonomiyaki. Cependant, même si les Japonais n’ont pas vraiment la culture du dessert, vous trouverez tout de même dans le pays des délices sucrées. En fait, ils préfèrent surtout les pâtisseries traditionnelles qui se mangent en encas ou pour accompagner le thé. Vous verrez tout cela dans l’article ci-dessous.

Le râmen, un plat extrêmement répandu au Japon

Le râmen, à l’origine un plat chinois, est devenu aujourd’hui un mets très consommé au Japon. Il s’agit d’une soupe japonaise consistante, généreuse et parfumée. Elle est généralement composée de nouilles de blé dans un bouillon à base de tranches de porc caramélisées ou de poisson, d’œufs durs, de quelques légumes.

 

Mais elle est aussi assaisonnée avec d’autres ingrédients comme du miso, de la sauce soja, du bambou fermenté menma, du gingembre, des algues séchées, du maïs ou encore du champignon noir. Les Japonais ont même su le concocter de plusieurs manières. Le râmen est toujours servi chaud dans un gros bol. Vous pourrez le déguster autant le midi que le soir et peu importe où vous vous trouverez lors de votre séjour au Japon.

 

L’okonomiyaki

Adepte de la cuisine asiatique et de leurs saveurs aussi grandioses que le continent, connaissez-vous l’okonomiyaki ? C’est un véritable délice, et aussi un plat amusant à réaliser. Il s’agit souvent d’une base de pâtes et de choux très finement hachés qui surmonte un nombre de garnitures très variables (crevettes décortiquées, viande hachée, fromage, poisson…) découpées en petits morceaux. On y met donc ce que l’on veut. Le tout est cuit sur une plaque chauffante située au centre de la table.

 

Une fois que le mets est prêt, il est souvent recouvert d’une sauce mayonnaise, de la fameuse sauce otafuku et de flocons de bonite séchée. La sauce est composée de soja, de traces de céleri, de pêche, de pomme, de vinaigre de riz, de sucre brun, de sel, d’amidon, de mirin et d’extrait d’huître. Sachez aussi que la recette et les touches personnelles de l’okonomiyaki changent selon les régions. Il est réputé pour être délicieux à Hiroshima, à Kansai et à Osaka par exemple.

 

L’anko, un mets sucré japonais très simple à faire

Si vous aimez les haricots rouges, alors vous vous régalerez avec l’anko. Il s’agit d’une pâte de haricots rouges (azuki) dont les Japonais raffolent. Cependant, ce mets n’est pas salé. En fait, les haricots rouges sont bouillis et réduits en purée pour former une pâte consistante. Cette dernière est ensuite sucrée avec du sucre blanc ou du miel. Notez aussi que la cosse qui contient les graines est parfois enlevée.

 

Cette sorte de « crème de confiture » est surtout utilisée et insérée dans la plupart des mets japonais sucrés tels que le mochi, le daifuku, le gâteau de lune, l’anpan, le taiyaki, le dorayaki… La pâte est également utilisée pour tartiner le pain, les pancakes ou les crêpes sucrées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *